Facebook Twitter
Header AECD

Le jardin des coquelicots

Un nouvel atelier


Ensemble, ils ont ouvert des terres, semé, planté, et entretenu les parcelles
Notre jardin est un lieu remarquable pour une première approche de la nature afin de cultiver fruits et légumes dans le respect de cette terre nourricière. La plupart des jeunes n’ont jamais mis les mains dans la terre, certains toutefois se souviennent de quelques gestes appris dans leurs pays d’origine ou durant leur enfance.
Il fait partie d’un ensemble de jardins privés en culture respectueuse de l’environnement : des potagers BIO !

Un objectif annuel de production
Chaque semaine, les participants retrouvent, plantoirs, râteaux, graines et grelinettes… afin de répondre à un objectif de production, à l’exemple des AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) qui propose à leurs adhérents des paniers hebdomadaires. Une dizaine de légumes et de fruits par paniers, vendus dans un premier temps au personnel de l’AECD pourront intéresser plus tard le voisinage.
Un projet en lien avec les chantiers de Solidarité menés au Sénégal dans le cadre du Projet Collectif des jeunes en parcours ETAPS et Plateforme Insertion PJJ.
Le fruit du travail de cette équipe de jardiniers en herbe contribue à l’avancée des projets de solidarité conduits au Sénégal. En effet la vente des paniers de légumes et de petits fruits nous permet d’une part de continuer à fournir le potager en graines, plants et achat de matériel, et d’autre part de cofinancer la création de jardins bio dans les villages de brousse au Sénégal.

Un potager bio ? Evidemment !
Au jardin des coquelicots, nous parlons plutôt de culture raisonnée. A l’image de la pédagogie cognitive, les stagiaires observent, réfléchissent et essaient de trouver des solutions à partir de leurs observations.
Nous copions beaucoup la nature, tout simplement. La manière, la plus « bio » est de mettre en place les éléments permettant de reproduire l’équilibre naturel. La part de notre travail est, bien entendu d'apprendre à nos stagiaires à semer, planter, récolter (techniques simples) mais aussi de leur expliquer les fonctionnements de la nature, les causes et les conséquences de chacun de nos gestes. Petit à petit ils comprennent le rôle des insectes et des micro-organismes dans et sur la terre, des êtres vivants et leur rôle dans la chaîne alimentaire.
Rien n’est bon ni mauvais, tout est histoire d’équilibre.
« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »
Lavoisier
Plusieurs techniques nous permettent de recréer un milieu équilibré, même s’il s’agit d’un potager. Un des premiers points est de s’assurer d’avoir une terre riche. A l’image de la nature, nous couvrons toujours le sol : le paillage (paille, herbes sèches, feuilles…). Autrement appelé mulch, le paillage permet de garder l’humidité de la terre, de laisser à couvert les insectes permettant le travail et l’enrichissement de la terre et, enfin, d’empêcher la pousse excessive des herbes envahissantes. Nous avons, par ailleurs, juste remué la terre et non retourné, toujours dans l’objectif de préserver la faune des sols. Nous avons également expérimenté le mélange des cultures et des fleurs, semé des engrais verts, etc…
D’ici deux ans, le jardin sera un véritable asile pour insectes, rongeurs et petite faune avec une belle diversité de plantes permettant de cultiver sans engrais, ni maladie, ni envahissement destructeur !

Quelques activités
Comme tout bon jardinier, les stagiaires ont récolté les graines des légumes et des fleurs, certains se sont même spécialisés dans cette activité! Pour l’heure nous avons déjà fait quelques économies de graines grâce à leur patience ! Les consommateurs nous ont aidés dans cette mission en gardant les graines de courge ou de concombre.

Création d’un espace d’aromatiques
A l’entrée du potager, les stagiaires ont créé un coin herbes aromatiques (persil, basilic, coriandre…) et des fleurs utiles au jardin (souci, oeillet d’Inde). Ils ont, pour l’occasion, récupéré des palettes entreposées à côté du jardin et des cannes de Provence qui poussent en abondance dans nos régions.
Les actualités
AECD Tahiti - De la case prison à la formation
Créé le : 04/04/2017
AECD Port-de-Bouc L'accompagnement socioprofessionnel de femmes vers des emplois masculins 2
Créé le : 13/03/2017
AECD Port-de-Bouc L'accompagnement socioprofessionnel de femmes vers des emplois masculins
Créé le : 09/01/2017
AECD Port St Louis - Festival Delta Noir
Créé le : 10/11/2016
Inauguration des locaux de L'AECD à Port-de-Bouc
Créé le : 13/06/2016
Châteaurenard - Bientôt une École de la 2e chance
Créé le : 25/03/2016
Martinique - Formation TP Infographiste Multimédia Webdesigner
Créé le : 21/03/2016
Conférence et Séminaires - Martinique 2016
Créé le : 28/01/2016
Des actions de formation auprès des Port de Boucains
Créé le : 03/12/2015
Châteaurenard - L€™inauguration du CFC
Créé le : 29/10/2015
AECD Chateaurenard - La mairie réouvre le centre de formation continue Pierre Duciel.
Créé le : 04/09/2015
Une journée à l'Etang des Aulnes
Créé le : 15/10/2014
Autoportrait en photographie
Créé le : 15/10/2014
Les Journées Inter Etaps
Créé le : 15/10/2014
Loto en faveur du Sénégal - Février et Décembre 2013
Créé le : 19/12/2013
Sortie à la base nautique de Port St Louis du Rhône
Créé le : 05/07/2013
Des jardins au Sénégal avec le magasin BOTANIC
Créé le : 09/11/2012
Opération un Cahier, un Stylo
Créé le : 28/11/2011
Les chantiers au Sénégal dernier trimestre 2011
Créé le : 14/10/2011
Container au profit du Sénégal
Créé le : 20/06/2011
L'AECD fête ses 20 ans
Créé le : 23/05/2011
Les centres de formation
Arles
04 90 96 96 66
Briançon
04 92 22 30 40
Chateaurenard
04 90 94 36 88
Digne-les-Bains
04 92 64 20 75
Gap
04 92 58 14 28
Istres
04 90 73 87 41
Marignane
04 42 88 05 24
Marseille - Chutes Lavie
04 91 64 26 43
Marseille - Aygalades
04 91 03 18 76
Marseille - André Roussin
04 91 18 13 90
Martigues
04 42 80 20 12
Salon de Provence
04 90 55 35 72
AECD Martinique...
AECD Guyane...
Sitemap